Aller au contenu principal

Interdiction des voyages de loisirs et des règles de testing et de quarantaine plus sévères pour les non-résidents

Corona
  Wim Deloof
  22 January 2021
Plezierreizen

La décision du Comité de concertation met à mal les plans d'une partie de nos compatriotes, qui avaient prévu un voyage au ski ou au soleil durant les vacances de carnaval qui arrivent à grands pas. Cette mesure sévère, qui prendra effet ce mercredi 27 janvier et durera jusqu'au 1er mars, ne concerne pas les déplacements professionnels (le gouvernement mettra en place une « déclaration sur l'honneur », en guise de justification), ni les « frontaliers » (par exemple les enfants dont l'un des parents divorcés vit de l'autre côté de la frontière ou qui vont à l'école dans le pays voisin, les travailleurs frontaliers, les personnes devant se déplacer pour des raisons médicales, etc.) Nos entreprises ne seront donc pas impactées par cette interdiction. Les règles existantes restent en vigueur. C'est le cas du formulaire Business Travel Abroad (BTA) en combinaison avec le Passenger Locator Form.

Un double test à l'arrivée

À la demande des virologues, le Comité de concertation a décidé d'adapter également (encore une fois) la politique de testing et de quarantaine. Les non-résidents qui viennent dans notre pays pour des raisons professionnelles, devront se faire tester deux fois pour entrer dans le pays. Une première fois maximum 72 heures avant leur départ, et une deuxième fois à leur arrivée dans notre pays. En outre, toutes les personnes se rendant en Belgique depuis les « zones à haut risque » comme le Royaume-Uni, l'Afrique du Sud et l'Amérique du Sud devront à nouveau se placer en quarantaine durant dix jours, car les personnes infectées par le variant britannique restent contagieuses plus longtemps. Les personnes testées positives doivent rester isolées durant au moins dix jours.

En France

Encore une chose : la France durcit aussi ses mesures liées au coronavirus. Dès dimanche minuit, toute personne qui entrera en France devra avoir passé un test négatif maximum 72 heures avant son arrivée. Les travailleurs frontaliers et les chauffeurs routiers ne seront pas soumis à cette règle. La distanciation sociale chez nos voisins a été augmentée d'un à deux mètres.