Aller au contenu principal

L'interdiction sur les voyages non essentiels est levée

Corona
  Wim Deloof
  15 April 2021
reizen

Les personnes qui le souhaitent pourront de nouveau voyager à l'étranger à partir du lundi 19 avril prochain. En effet, l'une des décisions les plus importantes prises par le Comité de concertation hier après-midi a été de ne pas prolonger l'interdiction des voyages de loisirs imposée le 27 janvier. Même si ceux-ci restent, selon le gouvernement et les virologues, « fortement déconseillés ». La levée de l'interdiction des voyages s'explique principalement par le fait qu'elle avait déjà été critiquée à plusieurs reprises par la Commission européenne.

Toutefois, le secteur des voyages est bien conscient que la reprise substantielle des activités n'est pas pour tout de suite. Non seulement à cause des restrictions d'entrée dans de nombreux pays suite au COVID, mais aussi en raison des mesures « dissuasives » encore en vigueur chez nous. Dans les faits, à partir de la semaine prochaine, nous retournerons à la situation de fin 2020. Les résidents qui ont séjourné plus de 48 heures dans un autre pays, devront remplir un Passenger Locator Form et devront, dans la majorité des cas, passer un double test (au jour 1 et au jour 7), mais aussi se placer en quarantaine durant au moins 7 jours. En outre, les voyages non essentiels vers et depuis des destinations hors UE et hors zone Schengen sont toujours interdits.

Toutefois, peu de choses changent pour les voyages professionnels (voir notre Flash Extra de vendredi dernier). La levée de l'interdiction des voyages non essentiels supprimera toutefois ce lundi l'obligation de remplir la fameuse « déclaration sur l'honneur » pour certifier les voyages essentiels.

Le 26 avril, les magasins non essentiels (donc aussi les showrooms de nos entrepreneurs) rouvriront et ne devront plus travailler sur rendez-vous. Voici encore deux autres mesures notables de ce Comité de concertation qui entreront en vigueur le 8 mai : la réouverture des terrasses des établissements horeca et la suppression du couvre-feu.