Aller au contenu principal

Dès demain, le port du masque ne sera plus obligatoire sur le lieu de travail, sauf à Bruxelles et à Liège

Corona
  Wim Deloof
  30 September 2021
generieke gids

Aujourd'hui, la septième version du Guide générique a été publiée, avec son lot de changements importants. L'objectif des partenaires sociaux du Conseil supérieur de la prévention et de la protection au travail était d'aligner les mesures COVID dans les entreprises avec les derniers assouplissements annoncés par le Comité de concertation.

Comme dans l'horeca, les magasins et l'enseignement, le port du masque ne sera plus obligatoire à partir du 1er octobre, sauf dans la région de Bruxelles et à Liège, où le taux de vaccination est relativement bas et où les infections repartent à la hausse. Cela signifie, par exemple, que lorsque des travailleurs flamands sont actifs sur un chantier bruxellois, ils devront porter des masques si la distanciation sociale ne peut pas être garantie.

Transport collectif

Le port du masque reste également obligatoire dans les transports publics (tant dans les véhicules que sur les quais ou dans les gares), ainsi que dans les avions et aéroports. C'est également le cas pour les transports collectifs organisés par nos entreprises. Le passage à ce sujet vient d'être mis à jour, tant dans la précédente version du Guide générique que dans notre protocole sectoriel.

Fortement recommandé

Si les masques ne sont plus obligatoires au bureau et sur les chantiers, le Conseil supérieur de la prévention et de la protection au travail les recommande fortement. Ainsi, nous pouvons lire : « Il est hautement recommandé à toute personne de se couvrir la bouche et le nez avec un masque ou toute autre alternative en tissu lorsqu’il est impossible de respecter les règles de distanciation sociale. »

Utilisation commune des outils de travail

Dans ce cas spécifique, le Guide continue de recommander le port du masque : « Lorsque les équipements de travail sont utilisés par plusieurs personnes, l'hygiène des mains est importante et le port d'un masque peut également être utile. »

Utilisation des réfectoires et des restaurants d'entreprise

En ce qui concerne les réfectoires, les restaurants d'entreprise et les espaces sociaux, nous appliquons les règles de l'horeca. Le port du masque n'est plus obligatoire lors des déplacements. Cependant, il est important de minimiser le risque d'infection, par exemple en fournissant suffisamment de gel hydroalcoolique, en maintenant une bonne hygiène générale et en assurant une ventilation adéquate.

La devise qui veut de ne pas utiliser les réfectoires et les espaces sociaux à leur pleine capacité, reste d'application. À ce sujet, la nouvelle version du Guide dit ce qui suit : « Déterminez le nombre maximum de personnes pouvant être présentes aux distributeurs automatiques, dans les salles de repos, dans les salles de déjeuner et veillez à une ventilation suffisante. Si la capacité des espaces ne permet pas à tous les travailleurs de prendre leur pause en même temps, un étalement des pauses doit être prévu. »

Installations sanitaires

Ici aussi, le port du masque n'est plus obligatoire mais bien la distanciation sociale, en limitant le nombre de personnes qui utilisent les installations sanitaires en même temps. Par ailleurs, le guide insiste encore sur l’importance d'un nettoyage régulier et minutieux.

Ascenseurs

Quelques règles spécifiques s'appliquent également pour les ascenseurs : « Évitez l'utilisation des ascenseurs ; si cela n'est pas possible, limitez le nombre de personnes utilisant l'ascenseur en même temps (par exemple, autoriser une seule personne dans les petits ascenseurs), garder vos distances, portez de préférence un masque et tenez-vous dos à dos. »

Enfin, les partenaires sociaux du Conseil supérieur insistent encore une fois sur le caractère évolutif du Guide. L'objectif est de publier une nouvelle version début novembre.