Aller au contenu principal

Intempéries : Confédération et CCW se mobilisent pour apporter leur aide et leur appui à la reconstruction

Inondations
  Wim Deloof
  12 August 2021
overstroming

Les intempéries inouïes de cet été, surtout en Wallonie et en province de Liège, ont provoqué, outre les drames humains, des dégâts énormes aux bâtiments et infrastructures.

Les sinistrés (ménages, entreprises) se comptent par milliers. Directement concernée, la Confédération Construction, avec la CCW, avait immédiatement constitué une liste d’entreprises prêtes à intervenir durant les congés, a répondu à plusieurs questions des autorités, et surtout a personnellement aidé nombre d’entreprises impactées. Rappelons à ce propos les FAQ (questions fréquentes, premières démarches) et lettres-types disponibles sur le site de la Confédération. Les CC locales sont à votre disposition pour toute précision à ce propos. Le secteur est aussi allé à la rencontre des habitants en affrétant un « construbus » de Constructiv, dans lequel ont embarqué une série d’experts, pour sillonner les communes sinistrées.

A moyen terme, c’est une tâche immense qui attend le secteur pour la réparation et la reconstruction des logements, bâtiments et infrastructures. Dans ce but, nous avons rédigé, à l’attention des autorités fédérales et régionales, un mémorandum contenant cinquante propositions de mesures pour aider et/ou accélérer la réparation et la (re)construction. Avec trois priorités :

  • Renforcer les mécanismes financiers et de solidarité pour couvrir les dégâts assurés et non-assurés.
  • Remédier à la pénurie de main d’œuvre, par une flexibilité optimale du temps de travail, en boostant les actions du Forem et de l’Ifapme, et en renforçant les campagnes de promotion des métiers.
  • Elargir les modalités d’application du taux réduit de TVA (6%) pour qu’il s’applique à tous travaux de rénovation et de (re)construction ; sans oublier l’octroi accéléré des permis d’urbanisme.

Le mémorandum préconise aussi d’appliquer un nouveau moratoire sur les faillites, d’ouvrir de nouveaux sites récepteurs pour déchets inertes, etc. Ce mémorandum a été résumé dans un communiqué de presse. Le secteur poursuit actuellement la concertation avec la Commissaire spéciale à la Reconstruction, Sylvie Marique, et des ministres régionaux et fédéraux pour convenir des modalités d’implication du secteur à court, moyen et long terme.