Aller au contenu principal

Le baromètre corona passe au code jaune mais le masque reste obligatoire dans les transports en commun

Corona
  Wim Deloof
  05 March 2022
coronabarometer

Même si les chiffres du coronavirus ne se situent pas tous en dessous des seuils visés, le Comité de concertation a décidé vendredi après-midi de passer le baromètre corona au code jaune, le plus bas niveau de prévention.

Cela signifie entre autres que le Covid Safe Ticket, très contesté, est supprimé pour l'horeca et pour les évènements, et que le port du masque est également supprimé pour le personnel. Pour les clients des cafés et des restaurants, le masque n'était déjà plus nécessaire, même en code orange. Il faut néanmoins veiller à une bonne qualité de l'air en utilisant un compteur de CO2. Idem pour les évènements en intérieur.

De plus, presque toutes les règles tombent aussi pour les activités de loisirs. Lorsqu'elles ont lieu à l'intérieur, la seule chose à prendre en compte est une bonne ventilation. Comme pour les événements, les jauges de limitation du public en fonction de la capacité de la salle est également supprimée.

Passenger Locator Form

Les masques sont également supprimés dans les magasins et dans l'enseignement secondaire. Dans un contexte social plus large, les masques sont désormais obligatoires uniquement dans les institutions de soins (hôpitaux, maisons de retraite...) et dans les transports en commun.

En ce qui concerne les règles sur le lieu de travail, le Guide générique et les protocoles sectoriels restent en vigueur. Comme nous l'avions déjà indiqué, la suppression éventuelle ou le large assouplissement du protocole pour la construction sera à l'ordre du jour de la Commission paritaire 124.

Le Comité de concertation a également décidé qu'à partir du vendredi 11 mars, les Belges revenant d'un pays de l'Espace Schengen européen ne devront plus remplir un Passenger Locator Form (PLF). Ce jour-là, d'ailleurs, paraîtra le décret royal qui abolira l'actuelle « loi pandémie » (qui stipulait, entre autres, que la crise du coronavirus était principalement traitée au niveau fédéral).