Aller au contenu principal

Dernière ligne droite avant les salons professionnels de la construction

 22 September 2021
Verantwoordelijke ledenrelaties CBBVB

Aujourd’hui, ce ne sont pas moins de 150 exposants, fournisseurs et constructeurs de stands qui se sont réunis pour préparer les salons de la Confédération Construction. En effet, avec la Journée du Parachèvement, le Belgian Roof Day, l'Install Day, le Belgian Stone Day et le Digital Construction Day, la Confédération Construction vous a concocté un agenda pour le moins chargé. Mais quel est l'objectif de ces réunions d'exposants ? Accorder nos violons et effectuer les derniers préparatifs ensemble pour faire de ces importants salons professionnels une réussite pour le secteur de la construction.

 

La Confédération Construction est un acteur important dans l'organisation de salons en Belgique. En automne, la fédération sectorielle organise cinq salons professionnels pour différents sous-secteurs de la construction, et non des moindres. Ces salons attirent toujours entre 3000 et 4000 visiteurs, ainsi que 150 à 190 exposants.

 

Le Belgian Roof Day est un incontournable dans le secteur de la toiture en Belgique. Tous les acteurs du secteur se retrouvent année après année. N'oublions pas non plus la Journée du Parachèvement, qui après 12 éditions couronnées de succès, reste une valeur sûre. Et si l'Install Day, le Belgian Stone Day et le Digital Construction Day n'ont pas autant d'années au compteur, ils ont déjà acquis une solide réputation. Tous ces salons attirent un public varié : des professionnels aux entrepreneurs, en passant par les architectes et les prescripteurs : tous trouvent facilement leur chemin dans les halls du Brussels Kart Expo de Grand-Bigard, lieu des activités.

 

Niko Demeester, Directeur-général de la Confédération Construction : « Pour la Confédération Construction et ses fédérations professionnelles, il est très important que les visiteurs puissent tout retrouver au même endroit dans ces salons. En une seule journée, l'artisan peut retrouver, observer et tester tous les nouveaux produits, les nouvelles machines, les nouveaux logiciels et outils numériques, le tout totalement gratuitement et dans un lieu facilement accessible. »

 

« Faire du surplace, c'est régresser. C'est pourquoi nos salons évoluent aussi, avec la construction 4.0. La construction emprunte désormais le train du numérique, et vous pouvez le voir partout dans le processus de construction, dans les nouveaux outils, mais aussi dans le changement de mentalité. Tout va plus vite, est plus efficace et se montre plus visuel. Avec nos salons, nous voulons participer à cette évolution numérique, pour qu'ils puissent rester pertinents pour nos visiteurs », explique Niko Demeester.

 

Les préparatifs de tels salons demandent énormément d'efforts. Les organisateurs, exposants, fournisseurs et constructeurs de stands se sont donc réunis aujourd'hui à Dilbeek pour apporter la touche finale et s'efforcer à faire de ces éditions des salons des succès. Après avoir discuté des détails pratiques et conclu les derniers accords, les parties concernées ont pu profiter d'un bon barbecue pour apprendre à mieux se connaître.