Aller au contenu principal

Le groupe de travail interministériel a défini les grandes lignes de la stratégie de vaccination

Informations Générales
  Wim Deloof
  04 December 2020
Vaccinatie

Le premier groupe qui recevra le vaccin (+/- 300 000 personnes) sera composé des résidents, travailleurs et volontaires des centres de soins pour personnes âgées et des autres centres de soins collectifs (e.a. pour les personnes handicapées). Puis suivront les professionnels de la santé dans les hôpitaux et ceux qui se trouvent en première ligne (médecins traitants, pharmaciens, etc.) 

Dans un deuxième temps (Phase 1B, qui concerne environ 2 millions de personnes), ce sera le tour des personnes de plus de 65 ans, ainsi que des personnes dites à haut risque entre 45 et 65 ans. Il s'agit des personnes souffrant d'au moins deux pathologies graves comme le cancer, le diabète, les maladies cardiovasculaires, les maladies pulmonaires, rénales et hépatiques chroniques, mais aussi l'obésité (IMC supérieur à 30). 

Les personnes exerçant une « fonction sociale et/ou économique essentielle » feront également partie de cette Phase 1B. Le personnel enseignant et de certains services publics, comme la police, font, entre autres, partie de cette catégorie, dont la liste définitive doit encore être établie.

Lors d'une phase 2B (après les vacances d'été), les autres patients à risque et le reste de la population âgé de 18 à 65 ans pourront être vaccinées. Toutefois, cela dépendra de la vitesse à laquelle les vaccins commandés à cinq géants de l'industrie pharmaceutique pourront être livrés. Pour le moment, aucune vaccination n'est prévue pour les enfants et adolescents de moins de 18 ans.