Aller au contenu principal

Quarantaine obligatoire en cas de retour d'une zone rouge : pas d'exception pour les déplacements professionnels

Informations Générales
  Wim Deloof
  11 December 2020
Quarantaine

Celles-ci devront se placer automatiquement en quarantaine. Il ne sera plus possible de passer outre cette quarantaine en utilisant le volet « auto-évaluation » du Passenger Locator Form. Les exemptions de base pour les séjours à l'étranger de moins de 48 heures et pour les travailleurs frontaliers restent toutefois d'application. En principe, la quarantaine dure 10 jours, avec un test obligatoire le 7e jour. Les personnes qui seront testées négatives pourront de nouveau sortir et reprendre le travail, mais devront se montrer très attentives jusqu'au 14e jour (limiter les contacts physiques le plus possible, tenir ses distances, porter constamment le masque).

À la demande de nombreuses entreprises membres, nous avons plaidé ces derniers jours, de concert avec plusieurs autres fédérations professionnelles (car la main-d’œuvre étrangère travaille également dans d'autres secteurs) afin de prévoir un exception pour les déplacements professionnels. Mais suivant les informations qui nous parviennent depuis hier soir, cette solution ne semble pas se réaliser. Nous n'avons toutefois pas encore de textes officiels, comme un nouvel Arrêté ministériel. Mais certaines sources gouvernementales nous laissaient entendre qu'il y avait peu de chances pour que l'on accorde des exceptions. En effet, les virologues et biostatisticiens exhortent nos ministres à n'accorder aucune exception. Selon les experts médicaux, le risque d'un nouveau regain du coronavirus et d'une troisième vague est encore trop élevé.

Étant donné que de nombreux sous-traitants étrangers et leur personnel prévoient de passer les fêtes de fin d'année dans leur pays d'origine, il nous semble approprié de prendre les précautions nécessaires, en les informant des nouvelles dispositions légales sur la quarantaine et de leur impact sur la planification et l'exécution des chantiers. Peut-être est-il approprié de conseiller aux travailleurs étrangers de rester en Belgique durant leur repos compensatoire... Les entreprises membres dont certains collaborateurs viennent de l'étranger pourraient envisager de les laisser retourner dans leur pays avant le 18 décembre. 

Voici l'état des lieux à l'heure actuelle. Si les décideurs politiques décident d'un nouvel assouplissement dans les jours à venir, nous n'hésiterons pas à vous le communiquer le plus vite possible.