Aller au contenu principal

Réduire votre facture d'énergie avec la rénovation énergétique

 13 May 2022
flitscontroles

La rénovation énergétique et l’accessibilité des logements constituent les deux thèmes au cœur de la Journée Chantiers Ouverts, ce dimanche 15 mai. Selon l’enquête d’iVox auprès de 2000 Belges pour le compte de la Confédération Construction, la raison la plus importante qui pousse les consommateurs à mener une rénovation énergétique concerne les prix de l'énergie, pour 52 % des répondants. En rénovant, les Belges espèrent épargner sur leur facture d'énergie, ce qui, vu les prix extrêmement élevés de l'énergie actuellement, n'est pas un luxe. La même enquête montre également que nous préférons nettement être propriétaires d'un logement. « C’est malin », assure Niko Demeester, le patron de la Confédération Construction. « Posséder sa propre maison reste la meilleure forme d'épargne-retraite. Cela permet également, maintenant qu'un compte d'épargne ne rapporte plus rien et que l'inflation est galopante, un très bon investissement et ce malgré la hausse des prix. »

 

Une enquête menée par iVox auprès de 2000 Belges pour le compte de la Confédération Construction montre que les Belges comptent clairement rénover. Le top 3 des raisons ? Bénéficier d'un plus grand confort de vie (47 %), améliorer la performance énergétique du logement (42 %) et remplacer des éléments usés (40 %). La principale raison, de loin (52%), concerne la rénovation énergétique en regard des prix de l'énergie. En rénovant, les Belges espèrent économiser sur leur facture d’énergie, ce qui, vu les prix extrêmement élevés de l'énergie actuellement, n'est pas un luxe. Plus de la moitié des propriétaires et futurs propriétaires financeraient la rénovation énergétique avec leur propre argent, tandis que 29 % contracteraient un prêt auprès de la banque ou des établissements de crédit. 38 % des propriétaires et futurs propriétaires ne disposent pas de ressources suffisantes pour entreprendre une telle rénovation, et 36 % n'en ont aucune idée.

 

Niko Demeester, CEO de la Confédération Construction : « Dans les années à venir, la rénovation énergétique restera un fer de lance de notre secteur. Après tout, nous devons atteindre les objectifs de Fit for 55 d'ici 2030 (une diminution de 55 % des émissions de CO2) et ceux du Green Deal d'ici 2050, à savoir vivre dans une société circulaire et sans CO2. Par conséquent, même si les perspectives du secteur de la construction sont aujourd'hui difficiles en raison de la hausse des prix et de l’allongement des délais de livraison, elles demeurent positives. Il y aura beaucoup de travail dans les décennies à venir. »

 

Un autre thème central de cette Journée Chantiers Ouverts concernera l'accessibilité financière des logements. L’année dernière, les prix médians des maisons en construction fermée ou semi-fermée ont augmenté de 8,3 %. Pour les maisons quatre façades, la hausse des prix a été de 7 %, tandis que celle des appartements a été de 7,4 %. La hausse des prix devrait ralentir cette année, confirment certaines grandes banques.

 

Hausse des prix ou non, 17 % des Belges ont des projets de construction, 19 % des projets d'achat et 28 % des projets de rénovation, indique l'enquête iVox. Le Belge a donc manifestement encore une brique dans le ventre. Seuls 18 % des Belges ont des projets de location. Nous préférons donc clairement être propriétaire d'un bien immobilier. C'est une sage décision, d'autant plus que les livrets d'épargne ne rapportent presque plus rien et que l'inflation est galopante. « Il ne sert à rien de reporter maintenant les plans de construction ou de rénovation. Il est conseillé à ceux qui ont des projets dans ce sens d'agir immédiatement maintenant que les taux hypothécaires sont encore globalement bas, mais qu'ils remontent progressivement », explique le patron de la Confédération Construction.