Aller au contenu principal
Assurance contre les dégâts environnementaux pour les entrepreneurs

Assurance contre les dégâts environnementaux pour les entrepreneurs

En tant que terrassier ou foreur géothermique, vous entrez en collision avec un vieux réservoir de mazout inconnu et encore partiellement rempli. Le réservoir est endommagé et provoque une contamination dans un ruisseau voisin. Une opération d’assainissement est nécessaire.

Imaginez-vous, un couvreur retire des tuiles pendant la rénovation d’un toit. Pendant un coup de vent, de la poussière d’amiante se dépose sur le gazon des voisins. Qu’en est-il du coût de l’assainissement du sol des voisins ?

Les couvreurs ne sont pas les seuls à entrer en contact avec l’amiante lors de la mise en œuvre de travaux. Des peintres, des verriers, des carreleurs, des spécialistes en revêtement de sol, des installateurs techniques, … courent également le risque d’un accident d’amiante.

À partir du 1er septembre 2019, vous pourrez souscrire, en tant qu’entreprise dont le chiffre d’affaires annuel ne dépasse pas les € 15.000.000, à l’assurance collective d’assurance responsabilité environnementale des entrepreneurs initiée par la Confédération Construction flamande. Cette assurance, qui comprend les dégâts occasionnés par l’amiante, est réservée aux membres de la Confédération Construction.

Trouvez plus d’informations sur les conditions, les primes, les limitations, … dans le dépliant (actuellement uniquement disponible en néerlandais).


L’assurance collective responsabilité environnementale pour indépendants dans la presse :